Historique

L’Akita Inu, originaire de la province du même nom dans le Nord de Honshu, est la race nationale du Japon. Une grande partie de son activité consistait à des tâches de guerre. C’est pourquoi il était entraîné pour la chasse et comme chien de combat. Du temps des Samouraïs, il était leur compagnon fidèle. L’incroyable affection qu’a l’Akita envers son maître a fait qu’il occupe une place importante dans la mythologie japonaise et de nos jours encore, des statuettes d’akitas sont données comme signe d’amitié et de prospérité.

L’Akita, à l’instar des koïs, les carpes colorées, est considéré comme porte-bonheur. La fidélité à toute épreuve de ces chiens est remarquablement illustrée par la légende de 'Hachiko'. A la Shibuyu Railway Station, une gare, est érigée une statue d’un Akita Inu appelé 'Hachiko'. Il accompagnait chaque jour son maître, le professeur Ueno de l’ Université de Tokyo et attendait sur le quai jusqu'à son départ.

A 15 heures, il se rendait, seul, à la gare, pour chercher son maître. Un beau jour, Hachiko attendit en vain son maître. Celui-ci avait succombé à une crise cardiaque, à l’Université. Tous les jours qui suivirent le chien revenait à la gare, attendant l’improbable retour de son maître. Les gens, à force d’habitude, le reconnaissaient et lui donnaient à manger et soignaient les blessures qu’il arborait, dues à ses combats avec des chiens qu’il rencontrait sur son passage. Il en fut de même pendant dix ans, jusqu’à sa mort. Juste après sa mort, on lui érigea cette statue devant la gare. La peau de Hachiko est gardée précieusement dans le musée de Ueno et lui-même est le sujet de beaucoup de livres de contes…

L’Akita Inu a connu beaucoup de haut et de bas et énormément de discussion autour de type.

     
  Famille
  Caractère
  Particularités
  Soins
  Conclusions
   
     
  Statue à Shibuya
     
  Hachiko 1932